Stratégie de sécurité routière 2020-2024

Agissons ensemble pour la sécurité de tous !

La consultation publique en ligne Agissons ensemble pour la sécurité de tous ! a lieu en vue de l’adoption de la Stratégie de sécurité routière 2020-2024.

En y participant, vous avez la chance de vous prononcer sur trois enjeux qui sont au cœur même de la Stratégie, à savoir :

  • Réduire la vitesse
  • Être courtois
  • Sécuriser les trajets scolaires et les routes

À vous de jouer

Vous pouvez participer à la consultation publique de différentes façons :

Les informations recueillies nous permettront de construire une Stratégie à l’image de vos préoccupations.

Agissons ensemble pour la sécurité de tous !

La consultation publique en ligne Agissons ensemble pour la sécurité de tous ! a lieu en vue de l’adoption de la Stratégie de sécurité routière 2020-2024.

En y participant, vous avez la chance de vous prononcer sur trois enjeux qui sont au cœur même de la Stratégie, à savoir :

  • Réduire la vitesse
  • Être courtois
  • Sécuriser les trajets scolaires et les routes

À vous de jouer

Vous pouvez participer à la consultation publique de différentes façons :

Les informations recueillies nous permettront de construire une Stratégie à l’image de vos préoccupations.

Discussions: Tout (3) Ouvrir (3)
  • Vous devez être connecté pour pouvoir ajouter un commentaire.

    Vitesse

    La Ville de Québec propose de réduire les limites de vitesse à 40 km/h et à 30 km/h dans les quartiers résidentiels. Ainsi, elle entend introduire une limite de vitesse graduelle et plus appropriée à la fonction et à l’environnement de la rue. Par ailleurs, elle considère que la limite de vitesse dans les principaux axes routiers est adaptée à leur usage et à leur aménagement et ne prévoit pas les modifier.

    Pour que ce changement soit adopté par le plus grand nombre de personnes possible, la Ville souhaite miser sur l'engagement des résidents à réduire leur vitesse dans leurs rues résidentielles (voir Carte dynamique des relevés de vitesse). 

    Ainsi, elle s'associera aux conseils de quartier, aux écoles et aux organismes communautaires. Le succès de cette stratégie dépendra de la volonté des occupants à respecter cet engagement.

    • D'après vous, comment peut-on engager les résidants à respecter les nouvelles limites de vitesse ?
    • De quelle façon les citoyens pourraient être mis à contribution ?

    La Ville de Québec propose de réduire les limites de vitesse à 40 km/h et à 30 km/h dans les quartiers résidentiels. Ainsi, elle entend introduire une limite de vitesse graduelle et plus appropriée à la fonction et à l’environnement de la rue. Par ailleurs, elle considère que la limite de vitesse dans les principaux axes routiers est adaptée à leur usage et à leur aménagement et ne prévoit pas les modifier.

    Pour que ce changement soit adopté par le plus grand nombre de personnes possible, la Ville souhaite miser sur l'engagement des résidents à réduire leur vitesse dans leurs rues résidentielles (voir Carte dynamique des relevés de vitesse). 

    Ainsi, elle s'associera aux conseils de quartier, aux écoles et aux organismes communautaires. Le succès de cette stratégie dépendra de la volonté des occupants à respecter cet engagement.

    • D'après vous, comment peut-on engager les résidants à respecter les nouvelles limites de vitesse ?
    • De quelle façon les citoyens pourraient être mis à contribution ?
    comment
    Reply notification settings
    Nous soumettons votre commentaire...
    Annuler
  • Vous devez être connecté pour pouvoir ajouter un commentaire.

    Brigadier

    Actuellement, 75 écoles primaires n'offrent pas à leurs élèves l’accès à un chemin d'écolier. Concrètement, les « chemins d’écoliers » sont balisés avec de la signalisation et du marquage. Au besoin, des trottoirs peuvent y être ajoutés, la chaussée peut être rehaussée à une intersection et plusieurs autres mesures peuvent y améliorer la sécurité des écoliers..

    Cette situation sera corrigée et les plans actuels seront révisés pour 115 chemins d'écoliers sur 5 ans, soit 23 nouveaux chemins d'écoliers par an.

    • Sachant que toutes les écoles primaires de la Ville seront accessibles à pied via un « chemin d’écolier », avez-vous d’autres contraintes à laisser votre enfant se rendre à pied à l’école ?

    Actuellement, 75 écoles primaires n'offrent pas à leurs élèves l’accès à un chemin d'écolier. Concrètement, les « chemins d’écoliers » sont balisés avec de la signalisation et du marquage. Au besoin, des trottoirs peuvent y être ajoutés, la chaussée peut être rehaussée à une intersection et plusieurs autres mesures peuvent y améliorer la sécurité des écoliers..

    Cette situation sera corrigée et les plans actuels seront révisés pour 115 chemins d'écoliers sur 5 ans, soit 23 nouveaux chemins d'écoliers par an.

    • Sachant que toutes les écoles primaires de la Ville seront accessibles à pied via un « chemin d’écolier », avez-vous d’autres contraintes à laisser votre enfant se rendre à pied à l’école ?
    comment
    Reply notification settings
    Nous soumettons votre commentaire...
    Annuler
  • Vous devez être connecté pour pouvoir ajouter un commentaire.

    Cohabitation

    La nouvelle réglementation du Code de sécurité routière (CSR) exige que les automobilistes s'immobilisent aux passages pour piétons dès qu'une personne signifie son intention de traverser la route.

    On dit qu’une route à risque zéro pour les piétons serait fréquentée par des usagers rationnels, attentifs et respectueux du code de sécurité routière.En réalité, nous sommes tous guidés par des émotions, des croyances et des perceptions biaisées ! 

    L'une de ces perceptions est que notre sécurité ne dépend que de nos décisions.La Ville a l'intention d'intensifier les campagnes de sensibilisation et de contrôle afin que les usagers développent l’intuition d’être plus attentifs aux autres et plus respectueux du CSR.

    • Quels moyens proposez-vous pour obtenir l'engagement des usagers à développer le reflexe d'être courtois sur la route, que ce soit dans leur rue, dans leur quartier ou autour de l'école de leurs enfants ?

    La nouvelle réglementation du Code de sécurité routière (CSR) exige que les automobilistes s'immobilisent aux passages pour piétons dès qu'une personne signifie son intention de traverser la route.

    On dit qu’une route à risque zéro pour les piétons serait fréquentée par des usagers rationnels, attentifs et respectueux du code de sécurité routière.En réalité, nous sommes tous guidés par des émotions, des croyances et des perceptions biaisées ! 

    L'une de ces perceptions est que notre sécurité ne dépend que de nos décisions.La Ville a l'intention d'intensifier les campagnes de sensibilisation et de contrôle afin que les usagers développent l’intuition d’être plus attentifs aux autres et plus respectueux du CSR.

    • Quels moyens proposez-vous pour obtenir l'engagement des usagers à développer le reflexe d'être courtois sur la route, que ce soit dans leur rue, dans leur quartier ou autour de l'école de leurs enfants ?
    comment
    Reply notification settings
    Nous soumettons votre commentaire...
    Annuler